Hernan Cortes

1485-1547
Conquérant espagnol


Cortes est issu d'une famille de petite noblesse installée à Médiline. Sa famille l'envoie à Salamanque faire des études de droit qui ne le passionnent guère. Sans avoir obtenu de diplôme, on le retrouve cependant notaire en 1504 à Santo Dominguo (Hispaniola). L'Ile découverte par Christophe Colomb est alors une toute jeune colonie. Là, il abandonne le métier de la plume pour celui des armes. Il prend part à la conquète de Cuba par Diego Velasquez (1511). Il s'y fait remarquer par ses actions d'éclats et Velasquez est nommé gouverneur de Cuba. Ce dernier le charge alors d'une importante expédition vers le Yucatan à la fin de l'année 1518 (800 hommes, des chevaux, de l'artillerie), tout en se méfiant jalousement de cet ambitieux lieutenant.

Dès son débarquement, il fait la connaissance de sa future maîtresse, Dona Marina, une rebelle indienne qui parle le maya. Par l'entremise d'un interprète de l'expédition, elle lui ouvre la voie de nombreuses alliances. Après de nombreuses péripéties et batailles,
Hernan Cortes entrant dans Tlaxcala en 1520
Cortes s'empare sans violence de l'empereur Moctezuma II dans la ville de Mexico en 1520 (historiquement au milieu d'un lac). Pendant l'absence de Cortes, la tension monte dans la ville, les indiens sont de plus en plus hostiles aux imposteurs espagnols (ils se sont faits passer pour des dieux). L'empereur est blessé, puis meurt, en voulant calmer les citadins. Cortes revenu, il ne peut qu'organiser une fuite pitoyable et meurtrière (en particulier pour ses alliers indiens). C'est la Noche Triste. Les Espagnols et leurs alliers reviennent assiéger et conquérir la ville en 1521 avec une forte artillerie. La victoire est sanglante. La pièce maîtresse de l'empire mexicain a cédé, l'empire tombe pratiquement comme un fruit mûr dans les mains des Espagnols.

Charles I d'Espagne (Charles Quint) récompense Cortes en lui donnant le titre de gouverneur de la Nouvelle Espagne (1522) et Cortes se rend lui-même en Espagne en 1528. Mais rapidement, comme dans le cas de Christophe Colomb, Cortes perd le contrôle administratif de l'ancien empire. Les inimitiés qu'il s'est créées autour de lui ont fini par remonter jusqu'à la cour d'Espagne. Et la couronne en profite pour placer des pions plus sûrs à la place des aventuriers toujours instables.

Cortes continue à explorer la région. Il ouvre la voie vers la Californie vers 1535. Il revient pour la deuxième fois en Espagne pour participer à une campagne militaire en Algérie (1540). Il meurt près de Séville sans la reconnaissance qu'il attendait de son roi et empereur Charles Quint.


FD
sommaire des explorateurs
sommaire de l'Espagne
sommaire du XVIème siècle