Légende du Royaume du prêtre Jean


Roi chrétien légendaire dont le royaume est situé tantôt en Asie, tantôt en Éthiopie. La première mention de son existence est dû à Otto de Freising au XIIième siècle. Il est supposé être un chrétien nestorien et avoir battu dans une grande bataille des armées perses et mèdes. Cette bataille pourrait être celle où le sultan Sanjar fut vaincu par le khan Yeh-lu Ta-Shih près de Samarcande, sans que l'on sache si le khan turc était chrétien ou non.

Vers 1165, une lettre circulait en Europe dont l'auteur affirmait être le roi Jean. Cette lettre était adressée à l'empereur bizantin Manuel Ier et aux autres rois chrétiens. Elle donnait la description d'un royaume situé en Inde où l'or et les pierres précieuses abondaient et où les maux habituelles de l'humanité avaient disparu.

Marco Polo croyait à son existence et pensait le trouver lors de ses périgrinations au travers de l'Asie. De fait, il attribue le titre à un chef chrétien d'une tribu (Ung ou Wang Khan) battu par Gengis Khan au début du XIIIième siècle.

Au XIVième siècle, le roi Jean est confondu avec l'empereur chrétien Negus d'Éthiopie. Henri du Portugal, le prince navigateur, avait pour un de ses motifs d'expéditions vers les Indes de trouver le légendaire royaume et de ce faire un allié du puissant roi contre l'islam. La plupart des explorateurs de la fin du XVième siècle auront ce même désir de découvrir la véritable identité de ce roi chrétien.

En définitif, même si les explorateurs portugais en Asie ne trouvèrent pas le royaume du prêtre Jean, il trouvèrent en revanche des très anciennes communautés (nestoriennes?) de chrétiens en Inde et en Chine.


Texte de FD
sommaire du XVIème siècle