Calvin : Annexes


   Les trois extraits ci-dessous sont tirés de la première édition française (1541) de l'Institution de la religion chrétienne. Ils témoignent de la clarté de l'exposé par Calvin de trois aspects fondamentaux de la doctrine réformiste.

Extrait 1 - La vraie Foi :
   « Est-ce cela croire, de ne rien entendre, moyennant qu'on submette son sens à l'Église ? Certes la Foi ne gît point en ignorance mais en connaissance, et icelle non seulement de Dieu, mais aussi de sa volonté. Car nous n'obtenons point salut à cause que nous soyons prêts de recevoir pour vrai tout ce que l'Église aura déterminé ou pour ce que nous lui remettions la charge d'enquérir et connaître, mais en tant que nous connaissons Dieu nous être père bien-veillant, pour la réconciliation qui nous a été faite en Christ, et pour ce que nous recevons Christ comme à nous donné en justice, sanctification et vie (...) Car la Foi gît en la connaissance de Dieu et de Christ, non pas en la révérence de l'Église.»


Extrait 2 - Corruption de l'homme :
   « Il nous faut donc distinctement considérer ces deux choses : c'est à savoir que nous sommes tellement corrompus en toutes les parties de notre nature, que pour cette corruption nous sommes à bonne cause damnables devant Dieu, auquel rien n'est agréable sinon justice, innocence et pureté (...) L'autre point que nous avons à considérer, c'est que cette perversité n'est jamais oisive en nous, mais engendre continuellement nouveaux fruits, à savoir iceux oeuvres de la chair que nous avons naguère décrits tout ainsi qu'une fournaise ardente sans cesse jette flambe et étincelles. »


Extrait 3 - De la prédestination :
   « Nous appelons prédestination le conseil éternel de Dieu par lequel il a déterminé ce qu'il voulait faire d'un chacun homme. Car il ne les crée pas tous en pareille condition, mais il ordonne les uns à vie éternelle, les autres à éternelle damnation. Ainsi selon la fin à laquelle est créé l'homme, nous disons qu'il est prédestiné à mort ou à vie.»

Retour à la page sur Calvin